Dernier billet

Arequipa et le Canyon de Colca

Dernière étape de notre périple andin, nous voilà dans la belle ville d’Arequipa. Elle est souvent appelée « la ville blanche » car de nombreux bâtiments ont été construits avec une pierre volcanique blanche, le sillar. C’est la ville la plus verte (ça fait drôlement du bien de retrouver nos amis les arbres) et la plus « occidentale » du Pérou (ex : des voitures individuelles sillonnent les rues). L’architecture, de style colonial, y est très belle. Le lieu le plus représentatif de cette architecture est le monastère de Santa Catalina. Les murs rouges s’alternent avec d’autres d’un beau bleu, qui fait presque paraitre pâlot le ciel sans nuage. Les toits des églises forment des coupoles arrondies, rappelant l’architecture arabe. Derrière chaque façade se cachent d’agréables patios. Des balcons en bois, suspendus aux murs extérieurs des maisons, renforcent notre envie de flâner et de buller. Bref, une ville bien chouette dans laquelle on se sent bien.

 

Pour une fois, on ne se trouve pas très haut (2300 m) et des champs en balcon agrémentent même cette ville. Cette faible altitude rend d’autant plus impressionnants les 3 montagnes qui dominent la ville : le Picchu Picchu, le Chachani et le Misti. C’est à l’assaut de ce dernier que nous avons décidé de nous lancer (sans guide, fidèles à nous-mêmes !). On se paie tout de même le luxe de louer de bonnes grosses chaussures de rando. Ce qu’on ne regrette pas étant donné que toute l’ascension doit se faire dans une sorte de sable (comprenez : 1 pas en avant = ½ pas en arrière… ah !!!). Le premier jour on rejoint le camp à 4770 m. Comme on a décidé de passer par la voie désertée côté nord, on se trouve de l’autre côté de la ville. Le soir il n’y a donc aucune lumière à l’horizon et on peut donc profiter pleinement d’un magnifique ciel étoilé. C’est magique de se trouver là tout les deux sur cette montagne… Le lendemain c’est l’ascension finale avec une nouvelle fois environ 1000 m de dénivelé. On est contents et fiers d’arriver au sommet où la vue est tout simplement gigantesque ! On devine même l’océan au loin, la classe !

De retour en ville on se repose en allant visiter un zoo. Comme on pouvait s’y attendre les cages ne sont pas bien grandes et les animaux ont l’air un peu fous… Enfin ils sont bien nourris et font la joie des jeunes arequipéniens, c’est déjà ça ! Du coup, on découvre des pumas, des condors et surtout de trop mignons petits singes. Les conditions de sécurité ne sont pas vraiment les mêmes qu’en France, ce qui nous permet d’approcher de vraiment près les animaux. On sert la main aux singes et Victor a même l’honneur de se faire épouiller le cuir chevelu !

 

Dernière excursion péruvienne, nous voilà partis pour 5 jours dans le Canyon de Colca profond d’environ 1400 m. La route pour rejoindre notre point de départ est impressionnante ! Arrivés à Cabanaconde on descend dans le Canyon pour rejoindre un petit coin de paradis : Llahuar. Après avoir marcher dans la poussière et sous le soleil qui tape pendant plusieurs heures c’est avec un bonheur non dissimulé que nous plongeons dans les sources d’eau chaude. La nuit on dort dans des cabanes construites en bambous, c’est génial ! Le lendemain on prend un sentier moins parcourus pour rejoindre un village de bout du monde : Fure. On poursuit jusqu’à la cascade Huaruro qui est magnifique ! Des trombes d’eau sortent à pleine puissance d’une immense falaise. Par contre, pour la baignade ça sera une autre fois car l’eau est vraiment gelée ! Le troisième jour on rejoint la fameuse oasis de Sangalle. C’est vraiment incroyable ! Au milieu des falaises de terre orangée apparait un petit coin de végétation avec arbres et palmiers ! On aime tellement qu’on y reste presque toute la journée du lendemain, reculant au maximum le moment où l’on devra repartir. Finalement, on abandonne la piscine et les palmiers pour remonter en haut du canyon. Et ce n’est pas une mince affaire ! 1000 m de dénivelé d’un coup ça fait un peu mal aux pattes ! Le lendemain on se lève tôt pour aller voir l’attraction la plus touristique du Canyon : le vol des condors. Y’a un peu (beaucoup !) de monde, mais ça vaut le détour ! Des vingtaines de rapaces décrivent de superbes trajectoires dans les airs, juste au-dessus de nos têtes. C’est magique. Ce qui l’est moins c’est une petite vieille qui nous arnaque en nous refilant un faux billet de 100 soles en échange de 2 billets de 50. La générosité n’est malheureusement pas toujours récompensée… Mais bon, on réussira finalement à le refourguer plus tard.

 

Notre auberge est super chouette. On s’y sent comme à la maison avec son coin salon, l’accueil chaleureux des tenanciers (2 sympathiques frangins), la terrasse ensoleillée avec vue sur les toits de la ville (parfaite pour prendre le petit-dèj) et la cuisine à disposition. Après 6 semaines de voyage on apprécie de faire ses courses et de cuisiner un peu. Resto tous les jours c’est lassant… lol Le matériel est un peu limite, mais on parvient tout de même à se faire une soirée crêpes ! Au début, nos collègues se marrent un peu lorsqu’on bataille avec la poêle, mais ils font moins les malins lorsqu’on déguste avec plaisir de bonnes crêpes au miel ! Mmmh ! 


Pour notre dernière soirée à Arequipa, on s’offre une sortie originale : un cirque ! Les gradins sont quasi-déserts et on se croirait devant une de leur répétition. Lol  C’est vraiment « old school » et on rigole bien. Sauf lorsque les équilibristes s’amusent plusieurs mètres au-dessus du sol… sans filet de sécurité. Ou lorsque les lions entrent en scène… derrière des barrières à la solidité discutable. Ou encore quand les artistes se loupent … on frissonne pour eux en se rendant bien compte que ce n’est pas du cinéma. Le son et l’éclairage sont loin d’être professionnels, mais ce côté « débutant » nous amuse bien.

 

Pour nous deux, Arequipa sera placée sous le signe des rencontres… Petit coucou aux deux frangines, Julie et Claire ! Une petite pensée aux discussions philosophiques partagées au bord de la piscine d’eau chaude de Llahuar avec Guillaume, Pierre et Sophie. Un grand merci aux toulousains Christian, Nicole et Florent, pour la chouette soirée au Don Quichotte ! Et pour finir on salut Mathilde et Etienne qui ont partagés notre soirée au cirque.

 

Contact : lesptitsvadrouillards@gmail.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×