Dernier billet

L'Utah et le Wyoming

En quittant Page nous pénétrons l'Utah, "l'état des mormons". En effet c'est à Salt Lake City qu'ils résident majoritairement et sont présents jusqu'au coeur du gouvernement de l'état. Mais n'en disons pas plus pour l'instant, on vous réserve un chapitre spécial mormons plus loin. L'Utah, c'est donc aussi (le lien n'est peut-être pas bien loin...) l'endroit où l'alcool est contrôlé un maximum. Résultat : impossible de boire un coup dans aucun bar sans accompagner son verre d'une conso solide. Ce principe un peu faux-cul fait le bonheur des restaurateurs. Par ailleurs, pas moyen d'acheter une petite bouteille de vin au supermarché, toutes les boissons alcoolisées sont vendues ailleurs dans des Liquor Store interdits au moins de 21 ans. Bref, c'est le parcours du combattant pour les alcooliques mondains que nous sommes. Mais pour nous l'Utah sera surtout l'état des parcs nationaux. Au programme pas moins de 5 de ces espaces naturels protégés.

Première étape : Zion NP. Ici on arpente une belle vallée sauvage. Les paysages sont certes moins incroyables qu'au Yosemite NP, mais plus adaptés à la rando. On s'y donne donc à coeur joie ! Second parc : Bryce Canyon NP. Là c'est la découverte d'un paysage totalement insolite : d'innombrables doigts de roche rouge qui pointent sur le flanc du canyon. Magnifique ! On déambule avec plaisir au milieu de ces cheminées de fées. Le soir on s'offre un extra : une nuit dans un vrai tipi indien ! lol Troisième parc : petite pause bucolique à Capitol Reef. Après tous ces jours passés au coeur des plaines désertiques et rocailleuses, on apprécie l'agréable et improbable vallée de Fruita. Au milieu de ce paysage minéral, la Fremont River a permis le développement d'une végétation insolite : peupliers, saules, frênes et arbres fruitiers. On y côtoie également de nombreux daims qui se baladent entre les tentes et les arbres. Bien agréable ! Les deux derniers parcs de l'Utah s'organisent autour de la ville de Moab. Pour une fois il s'agit d'une petite ville bien sympathique et à échelle presqu'humaine. Arches NP, comme son nom l'indique, possède plus de 2000 arches. La plus belle d'entre elles est sans aucun doute Delicate Arch, qui se laisse désirer avec sa petite marche d'approche. Lorsqu'elle se découvre soudain impossible de retenir un "Oh !" d'admiration. On resterait bien des heures à ses pieds à méditer sur les beautés de la nature. Notre derniere étape, Dead Horse Point, est peut-être connue des cinéphiles puisque ce promontoire a servi de décor au grand saut final de Thelma et Louise. La vue est à couper le souffle ! Il en va de même pour les nombreux points de vue de Canyonlands.

Après avoir subi d'intenses chaleurs en Arizona, c'est avec une légère surprise que nous voyons pointer les premières feuilles de l'automne. En un jour à peine les conditions climatiques changent, le thermomètre pique du nez et nous voila partis à la recherche de nos bonnets et gros pulls. Les petites feuilles rondes des bouleaux prennent des teintes dorées qui brillent sous ce soleil d'automne. C'est magnifique ! Malheureusement ces couleurs magiques ne durent pas longtemps et nous passerons à côté du véritable été indien. Tant pis, ce sera pour une autre fois !

Mine de rien cela fait déjà un mois et demi que nous sommes sur les routes, à écumer les parcs nationaux et leurs campings. Cette vie de nomade n'est pas toujours de tout repos et les nuits sous tente ne sont pas des plus confortables. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que nous arrivons à Salt Lake City où nous avons planifié de passer quelques nuits "dans du dur". Une douche chaude, un point fixe, un lit, un toit, une cuisine sont devenus un vrai synonyme de confort et de luxe que nous avons appris à apprécier à sa juste valeur. Ça nous a tellement manqué que nous passerons finalement 6 jours dans la capitale mormone.

Ah les mormons ! Ils sont fous ces mormons ! Ceux qui ne sont pas intéressé par la découverte de cette religion peuvent sauter au paragraphe suivant, cela risque d'être un peu long. Personnellement nous n'adhérons à aucun courant spirituel, mais nous étions malgré tout curieux de découvrir cette étrange religion, peu développée en France. Tout est parti d'un certain Joseph Smith, jeune homme de 14 ans de l'état de New-York, à qui Jésus et son père sont apparus en personnes (quel honneur !) pour lui révéler qu'il avait pour mission de rétablir la véritable religion divine. Rien que ça ! A l'aide de tablettes d'or découvertes grâce aux indications de l'ange Moroni (autre apparition divine), Joseph Smith rédigea le fameux "Livre de Mormon" qui relate l'histoire des premiers habitants d'Amérique à qui Jésus est également venu rendre visite après son séjour chez les hébreux. Avec quelques fidèles il fonde alors l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (faut s'accrocher mais c'est le nom officiel de l'Église mormone). Quelques années plus tard il est assassiné en prison. C'est alors Brigham Young qui prend les rênes de l'Église et décide de fuir les persécutions vers l'ouest pour y chercher la Terre promise et y établir Sion, la Nouvelle Jerusalem. Après un interminable périple à travers les grandes plaines il a finalement une révélation en approchant le Grand Lac Salé et c'est ainsi qu'il fonde Salt Lake City. Dans notre vie moderne ce qu'il faut retenir de ces gens et qui nous aura le plus marqué est :
- Une vie saine, donc bien sûr ni alcool ni tabac, mais pas non plus de thé, café ou le moindre excitant (sympa !).
- L'activité missionnaire des jeunes : dès leurs études terminées ils sont invités à partir, à leurs frais bien sûr, en mission pour l'Église, 18 mois pour les filles et 2 ans pour les garçons ! Un vrai service militaire.
- L'Église est en même temps une richissime entreprise économique qui possède des propriétés foncières, des banques, des compagnies d'assurance, des hôtels,... Ça fait froid dans le dos.
- Le principe de la dîme (loi de l'Ancien Testament) : les fidèles sont invités (aucune obligation mais l'habitude est là) à verser 10% de leurs revenus à l'Église. Lien avec le point précèdent ?
- Le baptême des morts : point singulier des mormons qui nous a le plus choqué. Selon leurs croyances, seul le baptême mormon serait à même de laver l'humanité du pêché originel et de lui redonner une chance de rejoindre Dieu dans l'au-delà. Rien que ça ! C'est pourquoi ils (re)baptisent les morts de tous horizons afin de leur offrir la chance de pouvoir choisir de suivre, depuis l'au-delà, le droit chemin (celui des mormons bien sûr). Serait-ce une subtile arnaque pour augmenter le nombre de leurs fidèles ? En tous cas, vous n'êtes pas au courant mais vos grands-parents sont peut-être devenus mormons après leur mort.
- Dernier point : la condition de la femme. Brigham Young instaura la polygamie et rendit obligatoire le mariage multiple. Selon l'Église actuelle ce procédé aurait été instauré de manière passagère pour repeupler la communauté décimée par le long périple jusqu'à Salt Lake City. Selon d'autres, cette révélation faite à Brigham viendrait davantage de son penchant pour les jolies femmes. Toujours est-il que, bien qu'interdite en 1890, la polygamie est toujours d'actualité auprès de certains intégristes qui persistent à croire que le rôle de la femme est de "pondre" un maximum. Par souci de pureté, chez ces fondamentalistes, le mariage se fait souvent avec un cousin, un oncle ou un beau-père et ce dès 14 ans. Affligeant !   

Nous découvrons la culture mormone en visitant Temple Square le coeur de cette religion. Notre seconde sortie culturelle est moins spirituelle puisque nous allons voir "Fame" au cinéma. Nous apprécions le pauvreté des dialogues, que ce soit en quantité ou en qualité ! Le reste du temps nous le passons à notre auberge. Il faut dire qu'à elle seule elle vaut le détour. Cette auberge internationale de jeunesse est loin d'être un repère de backpackers en vadrouille comme nous. Elle s'approche davantage du centre d'accueil pour paumés. M. arrive de Grande-Bretagne pour tenter une nouvelle vie où elle ferait davantage attention à elle. O. vient de se faire quitter par sa femme et vient chercher ici un nouveau départ. Tous deux se tournent vers les sympathiques mormons qui vont (sans contrepartie ?) leur dégoter un toit et un job après que ces derniers aient fait leurs preuves. Conditions d'admission un peu obscures. Du coup, on a le droit à la visite de routine quotidienne de deux jeunes en costume noir qui en profitent pour essayer de nous recruter au passage : " Qu'avez-vous ressenti lors de votre visite à Temple Square ?"... No comment ! B. nous raconte sa vie incroyable : orphelin à 14 ans, il devient l'amant de la mère de son pote, puis il prend la route, se marie à 18 ans et repart sur les routes après le décès de sa jeune femme ! Le voici maintenant à Salt Lake City en attente d'un boulot saisonnier en station. Incroyable on a dit ! lol Quant aux employés chargés de la gestion de l'auberge (6 jours sur 7 à plein temps) ils ne sont pas payés mais uniquement logés gratuitement (quelqu'un parle d'esclavage ?). Ainsi, nos "colocs" nous offrent un bref aperçu de la dure réalité de certains. Cette semaine dans "notre maison" nous permet également de retrouver une vraie cuisine presque bien équipée. A nous les fourneaux et les bons ptits plats ! Ça fait du bien.

Il faut dire que le régime culinaire américain commence à nous taper sur l'estomac ! En bons français que nous sommes, on vous propose un nouveau chapitre sur la bouffe ! Ça vous a manqué hein ?! Par contre ici, les plats gastronomiques sont souvent remplacés par les inévitables burgers, tacos mexicains, hot-dogs, ribs ou autres pièces de viande noyées sous une sauce barbecue sucrée. Et tout est évidemment plus gros. Les boissons, déjà deux fois plus grandes que chez nous, sont en plus en libre accès dans des fountain drink. Les chaines de fast-foods foisonnent le long des routes. Malgré tout on arrive quand même à dénicher d'agréables resto qui tentent de soigner leurs plats américains : burgers maisons, agréables salades, délicieux steaks juteux, purées de vraies pommes de terre,... Là on se croirait dans les films : déco des années 60, serveuses la cafetière à la main, un petit "Is everything alright ?" à chaque passage,... Notre dernière découverte culinaire américaine n'a pas vraiment plu à notre ligne : les buffets ! Et là on a le choix : du breakfast au diner, en passant par le lunch ou encore le brunch du week-end. Le danger c'est qu'on se prend vite au jeu en adoptant divers stratagèmes pour en avaler toujours plus. Toute une organisation s'impose pour tenter de ne pas sortir avec un ventre à la Garfield ! Bref, la bouffe des US est une véritable expérience mais on regrette nos petites gargotes péruviennes et les bons plats bien de chez nous.

Après cette pause citadine nous repartons sur les routes, toujours plus au nord, pour finalement arriver au parc national de Grand Teton. C'est avec grande surprise que nous découvrons les lieux sous la neige. L'automne aura été de courte durée (10 jours seulement). On passe, en une rapide transition, de la sécheresse des déserts au froid hivernal. Lorsque l'on pointe le bout du nez hors de la tente, 20 cm de "fraîche" nous entourent. Notre premier petit-dej sous la neige ! Depuis Salt Lake City nous avons retrouvé un paysage qui nous est familier et nous avait manqué : les montagnes ! Ah comme c'est agréable de retrouver, en toile de fond, ces hauts sommets, ces pics rochers et ces neiges éternelles ! Le Grand Teton (oui oui le nom vient bien de ce à quoi vous pensez) culmine tout de même à 4219 m. En revanche, les nuits en tente sont devenues fraîches et un peu rudes, les visiteurs se font rares et les campings et Visitor Centers ferment un à un pour l'hiver. L'ambiance calme et sauvage qui règne ici nous plaît bien.

 Notre dernière étape américaine est le célèbre Yellowstone, tout premier parc des États-Unis et également le plus grand (superficie égale à celle de la Corse !). Ici on a l'impression d'avoir un accès direct aux entrailles de la Terre. Une majeure partie des geysers mondiaux y est réunie. On assiste à l'éruption de l'un d'entre eux, Old Faithful. Ces milliers de litre d'eau chaude qui jaillissent tout à coup de la terre impressionnent ! Plusieurs sentiers de bois permettent de circuler entre fumerolles, mares de boue bouillonnantes et sulfureuses, geysers plus ou moins actifs,... Ce qui nous impressionne le plus c'est de savoir qu'à cet endroit le magma en fusion n'est qu'à 3 km seulement sous nos pieds. Ambiance lunaire et brumeuse avec odeurs de souffre garantie.

  

Depuis que nous sommes arrives dans ces deux parcs du nord, une de nos activités favorite est de chercher à voir de la wildlife (animaux sauvages). Et il y en a ! Souvent même jusque sur les routes ou aux abords des habitations. Malheureusement nous ne rencontrons ni moose (élan), ni wolf (loup), ni bear (ours) ou son cousin le grizzly. Par contre, nous comptons à notre "tableau de chasse" d'innombrables bisons, imposants et impériaux au milieu des grandes plaines, des deer (daim) et elk (cerf), majestueux avec leurs grands bois, et aussi des bighorns (mouflon). Voir ces animaux dans leur milieu naturel est un moment magique et rassurant. Ces derniers instants américains auront donc été au plus proche de la nature. Pour la suite, nous gardons le cap au nord, direction la frontière canadienne et les Rocheuses.

Contact : lesptitsvadrouillards@gmail.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site