Dernier billet

Australie, la cote est

On quitte la Nouvelle-Zélande pour son plus proche voisin, l'Australie, dont les côtes sont quand même à environ 3000 kilomètres à l'ouest. Après une nuit blanche et mouvementée on arrive à Sydney de bon matin et complètement décalqués. Premières sensations : ambiance des tropiques, il fait chaud et les palmiers sont un peu partout !  Voila donc un nouveau et vaste pays qui s'ajoute à notre tableau de chasse des découvertes du bout du monde. 

Le mythique opera de Sydney

Haso et Cto, droles de singes

On débarque au BASE (un backpacker très "enjoy" qui nous réservera de nombreuses surprises) pour d'amicales retrouvailles avec Hasan, pote d'enfance de Victor, débarqué de Paname quelques jours plus tôt. Nous entamons ensemble la découverte de la ville. The Rocks, le premier quartier de Sydney, charmant avec ses petits bâtiments et ses entrepôts reconvertis. Juste à coté se dresse l'Harbour Bridge, en forme de cintre et, à ses pieds, le mythique opéra qui fait la fierté de la ville. Ses grands murs beiges et ses formes étranges font tantôt penser à un voilier prêt à s'élancer, tantôt à un coquillage échoué sur le rivage. Couleurs et formes ont beau faire un peu vieillot de trop près, sa silhouette reste tout à fait envoûtante. A deux pas, les Royals BotaniquVue imprenable sur la city depuis le Taronga zooes Gardens, véritable oasis tropical au coeur de la ville. De Mrs Macquarie Point, le point de vue sur l'opéra, le pont et la baie de Sydney est vraiment parfait. Ensuite, le touristique Darling Harbour, en quelque sorte notre quartier car à deux pas de notre auberge, est sympa de jour comme de nuit avec sa promenade  autour de la baie, offrant restos et bars branchés. Citons aussi Hyde Park, encore un très bel espace vert en plein coeur d'une mégalopole, idéal pour se prélasser au soleil ou faire un peu de gymnastique (équilibre, poirier... lol). En ferry, on rallie enfin l'incontournable Taronga Zoo, idéalement situé avec sa vue imprenable sur la city. Outre les éternelles attractions de tout zoo qui se respecte, on y aperçoit également de nombreux spécimens natifs d'Australie. De grands kangourous étalés de tout leur long pour la sieste et leur cousins wallabies, de nombreux animaux marins, d'innombrables reptiles et batraciens, une flopée d'oiseaux colorés, et bien sûr des koalas, trop mignons avec leur gros nez et leurs oreilles poilues. On en a même vu un bouger, remarquable quand on sait  qu'ils dorment 20 heures par jour !  

Darling Harbour by night

Camper van adventure in Aussie world Cette pause citadine s'achève avec la récupération de notre van de location. Hasan, quant à lui, a pris l'avion pour Townsville, où habite depuis 4 ans François, un autre pote de Victor. Nous les rejoindrons là-bas aux alentours du Nouvel An. En attendant nous mettons les voiles à bord d'un chouette combi aménagé flambant vieux et décoré sur le thème de "Jefferson Airplane". Vu que ce n'est pas tout à fait une flèche, le road trip prend du coup une autre dimension, où la route fait partie intégrantePelican de Port Stephens du voyage. Avec lui nous nous baladons, de place en place et en toute autonomie à la découverte de cette superbe côte. A Port Stephens nous saluons les pélicans du coin. A Nambuca Heads on arpente une originale jetée où les cailloux qui la compose on tous été peints par les visiteurs successifs. Marrant. Notre maison à 4 roues est vraiment tout confort. Dans le coffre, derrière notre lit Queen size, un petit espace cuisine complet et bien pensé nous permet de concocter facilement de bons plats que l'on déguste en mode "papis" sur nos chaises de camping. Cooker, ustensiles de cuisine, lumière, évier, tout y est ! On passe la plupart de nos nuits, tranquillement posés face à la mer. Les douches de plage nous permettent de rester propres entre deux bains salés.      
 
Pub de Bellingem, village bohemeOn entre ensuite un peu dans les terres pour goûter à l'atmosphère détendue de Bellingen. Avec ses petites bâtisses, son pub familier et animé, sa rivière et sa population vivante et chaleureuse, cette petite bourgade perdue dans la forêt dégage une sincère ambiance bohème. Plus loin dans le bush végétal, on arrive à l'étrange et très touristique "village hippie" de Nimbin, franchement orienté sur la fumette. On s'en voit d'ailleurs proposer à chaque coin de rue. Les façHippie style in Nimbinades des bâtiments sont tous décorés de jolis motifs aborigènes colorés. C'est plutôt sympa mais ça sonne faux. Ça fait un peu "hippie de surface" pour la frime, du genre cool et décontracté mais qui importe ses fringues bohèmes "Made in India" au détriment de l'artisanat local et revendique à tout va les vertues de la défonce. Bref, on préfère le naturel de Bellingen mais c'est marrant d'y passer. On passe une sympathique soirée à Byron Bay autour d'un concert de rue improvisé où chacun est invité à taper sur les djembes pour faire danser les jongleurs de bolas et autres bâtons enflammés dans la nuit.

Sawtel, ambiance surfer et sable fin  

Noel sous les tropiquesLa côte c'est aussi la mer, enfin l'océan Pacifique ici, naturellement chaud (du genre où tu n'hésites pas une seconde à entrer dedans, eh oui les bretons ça existe vraiment !). Chaque jour, sur de magnifiques plages (Ligthouse Beach, Byron Bay, Nousa Heads, Sawtel et tant d'autres), on se dore la pilule ou on affronte de gros rouleaux salés aux côtés de surfers qui s'en donnent à coeur joie sur ces vagues déchaînées. Ambiance relax garantie. Il faut bien avouer que c'est vraiment le pied de pouvoir passer ses journées à déambuler torse nu, en short et tongs, en mode cool. Ainsi, on se paie le luxe de passer la journée du 24 en maillot de bain, dans un énorme centre aquatique de la Gold Coast, le Wet'n'Wild Adventure, qui décline à l'infini le thème de la glisse et du toboggan : spirales, rampes, entonnoir géant, avec des bouées ou des tapis... On passe ensuite le réveillon à Redland, au sud de Brisbane, dans un bout de route au milieu des arbres. Même loin de nos familles, sous la chaleur des tropiques, le Père Noël nous a gâté. Grâce à lui on a le privilège d'inaugurer notre repas avec des toasts au foie gras (la classe !!) et de déballer quelques paquets au dessert. Trop bien !
 
Eastern cote australienne Dans l'ensemble, cette remontée infernale de la côte australienne est vraiment bien plaisante. Celle-ci est bordée d'eucalyptus et de forêts vibrant aux sons entêtants de milliers d'oiseaux. D'ailleurs ce qui est très agréable de ce côté du globe, c'est la profusion de nature et d'espèces animales que l'on entrevoit et pressent autour de nous : grappes de chauves-souris, espèces d'iguanes, wallabies au bord Koukaburrades routes, koalas dans les eucalyptus, volatiles de toutes sortes... A mesure que l'on remonte, la flore se diversifie, la couverture végétale devient plus dense et apparaissent des arbres aux couleurs vives, d'autres aux racines plongeantes ou encore des arbres-lianes. La diversité des familles de palmiers ajoute une petite touche d'exotisme supplémentaire. En gardant cap au nord, l'atmosphère s'alourdit et les grosses pluies tropicales se font plus fréquentes.   

En route pour le snorkellingA Airlie Beach nous arrivons à la porte d'entrée pour les îles Whitsundays où nous avons "booké" une croisière sur un catamaran. Le temps est un peu moyen mais ça reste suffisant. On se laisse donc porter, en bullant sur le pont. Cet archipel compte quelques milliers de petits îlots au travers desquels nous naviguons tranquillement. On s'arrête à Whithaven Beach, une superbe et très longue plage de sable blanc, accessible uniquement en bateau. Le moment aurait pu être parfait s'il n'avait fallu porter ces satanées combinaisons complètes pour se protéger des méduses (certaines étant même mortelles, gloups) présentes dans la région et partout au nord en cette période. Ensuite, BBQ sur la bateau avant la séance de snorkelling, c'est-à-dire de plongée avec seulement masque, palmes et tuba (et l'inévitable combi !) dans une petite crique de quelques mètres de fond. C'était vraiment génial car on a pu voir plein de jolies choses sous l'eau. Des poissons variés, des petits, des moyens et même des gros. Des jaunes, des bleus, des noirs, des tachetés, des zébrés et des multicolores. Su-per ! La faune marine était elle aussi très chouette. Toutes sortes de coraux de toutes les couleurs, des anémones, des massifs qui ondulaient sous l'eau ou des énormes huîtres qui ouvraient leur "bouche" avec le courant. Bref c'était vraiment cool de pouvoir admirer tout ça en barbotant et de nager au milieu des poissons. On s'est donc payé un peu de luxe avec cette petite croisière mais on a vraiment bien fait !

Croisiere dans les Whitsundays 

Palmier Mission BeachAprès 6 mois de cohabitation journalière intensive on décide de se séparer quelques jours pour mieux se retrouver ensuite. Victor rejoint ses potes à Townsville pour quelques jours de repos au doux rythme de l'australian way of life (au programme : pêche, BBQ, fiesta et farniente) tandis que Cec part à la rencontre des koalas sur Magnetic Island avant de se replier en pleine forêt tropicale, non loin de la sublime Mission Beach. Apres les retrouvailles, dernière étape côtière de ralliement jusqu'à Cairns où l'on dépose notre vaillant campervan avant de filer à l'aéroport pour un vol domestique (notre tout premier) direction Darwin, à l'extrême nord du continent. De là-bas nous partirons à la découverte d'un autre visage de l'Australie : au nord la région humide et tropicale puis l'immense et désertique centre rouge. L'aventure continue !

Koala tout mignon (Magnetic Island)

 

Contact : lesptitsvadrouillards@gmail.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site